Nous mesurons aussi les particules !

Publié par Damien Lehmann le

La réduction des émissions de particules est un enjeu majeur auquel nous devons répondre. Grace à nos confrères américains de la MHA, notre labo est désormais équipé pour la mesure de particules. Ils nous on fait don d’un CONDAR et d’une balance de très grande précision (0,0001g !).

Le CONDAR

Principe:
La fumée est aspirée à débit constant dans un condenseur où elle est mélangée avec de l’air froid, ce qui provoque la condensation des éléments volatiles (goudrons) en petites gouttelettes.

Condenseur du CONDAR, la fumée entre par le trou central ou elle est diluée par l’air arrivant de tout les points périphériques

Ces éléments solidifiés sont ensuite collectés, avec les cendres volantes, par un filtre en fibre de verre de 15 cm de diamètre avec un seuil de rétention de 1,6 µm.

Le porte filtre relié à l’aspirateur

Les filtres sont pesés avant et après la flambée, il suffit de faire la différence des deux mesures pour connaitre le taux de particules émis. Un analyseur de combustion est nécessaire pour le calcul final.

Un filtre à la pesée après une flambée

Pour maintenir le débit constant, le CONDAR dispose d’une prise de pression en entrée, elle doit être maintenue à 12Pa en augmentant la puissance de l’aspiration au fur et à mesure de l’encrassement du filtre.
Cette mesure anciennement manuelle occupait un opérateur durant tout le temps du test.
Suivant les indications de Norbert Senf, nous avons pu adapter un système de régulation qui se charge désormais de cette tache ingrate.

Capteur de pression différentielle, Arduino et son alim, driver moteur 220VAC vers 0-180VDC 1400W dans son coffret transportable


Le principe de fonctionnement du CONDAR est suffisamment simple pour permettre des analyses in situ et nous avons dors et déjà prévu d’en faire chez nos adhérents!

Catégories : Non classé