Compte rendu des rencontres de l’AFPMA 2020

Publié par Hélène Vidaling le

Rencontres annuelles de l’AFPMA en version virtuelle – mai 2020

Le confinement et l’interdiction de se déplacer à travers le territoire en raison de l’épidémie de Covid-19 ont eu raison des rencontres « physiques » prévues dans la Creuse en mai 2020. Mais l’Association Française du Poêle Maçonné Artisanal s’est organisée pour que ces temps d’échanges puissent tout de même avoir lieu sous une forme virtuelle. Le programme a été modifié et écourté mais les rencontres se sont tenues aux mêmes dates. Nous avons donc eu la joie, pour la plupart des adhérents, de pouvoir nous retrouver pour des échanges et des conférences en ligne.

L’objectif principal de ces rencontres était de valider les travaux et projets en cours pour ne pas freiner la belle dynamique des bénévoles qui œuvrent pour la promotion des poêles de masse dans notre pays mais aussi à l’international.

Nous avons procédé à une assemblée générale extraordinaire qui a pu valider le travail collectif de ces derniers mois pour la modification des statuts et le changement d’adresse de notre siège social au Lycée des Métiers du Bâtiment à Felletin (Creuse)..

L’assemblée générale annuelle a permis de faire un point sur les avancées de chacune des commissions, d’évoquer les projets et par-là les budgets à prévoir pour l’année à venir.

Grâce aux compétences informatiques de certains, le renouvellement d’une partie du bureau a même été possible par un vote en ligne, ce qui est toujours profitable à la volonté de transparence et de démocratie qui nous anime.

Le programme des échanges a débuté le vendredi matin, avec une intervention de Pascal Pierret au sujet des conséquences de l’inscription au code général des impôts de la norme EN 15544.

Depuis de nombreuses années, l’AFPMA milite pour que le poêle de masse artisanal soit clairement mentionné par les dispositifs d’aide à l’amélioration énergétique de l’habitat. Ces efforts ont été récompensés : en 2020 le poêle de masse artisanal est cité au code général des impôts. Pascal Pierret a présenté les enjeux financiers de cette mesure pour les acquéreurs. Il a développé les conditions pour l’obtention des aides : mode de construction selon la norme NF EN 15544, certification de l’installateur (RGE) et obligations documentaires.

L’intervention de Pascal a suscité de nombreuses discussions autour des réglementations et de ce qu’elles impliquent dans la conception mais il est aussi fait mention de la méconnaissance de ce qu’est un poêle de masse. L’idéal serait de pouvoir utiliser cette appellation comme un label de qualité. Car si un poêle maçonné ne permet pas de donner une courbe de restitution, Pascal précise que si on construit son poêle en respectant la norme 15544, la longueur des carneaux et les matériaux, on aura une courbe de restitution optimale.


S’ensuit une présentation de la société Aezeo par son fondateur, Samuel Le Berre. L’objectif d’Aezeo est d’accompagner les auto-constructeurs dans l’installation de systèmes pour devenir autonomes en énergie (bois et solaire). Il a pour cela développé 3 poêles en fonte avec bouilleur qu’il propose aux clients de venir monter eux-mêmes avant qu’ils ne soient installés chez eux, avec ou non le couplage à un système solaire.

L’idée est évoquée de développer conjointement, l’AFPMA et Aezeo, un bouilleur (standard de préférence) qui pourrait être intégré dans les poêles maçonnés.


Pour la journée du samedi nous avons pu découvrir plusieurs systèmes constructifs présentés successivement par Aurélien Hérail, Vital Biès, Aurélien Germain-Thomas et Oliver Kreuser.


Aurélien Herail, Terrafeu, donne une approche technique et constructive d’un poêle avec foyer type UZ37

L’objectif était de rentrer plus en profondeur sur la mise en œuvre de chantier sans aborder la question du dimensionnement qui avait fait l’objet d’une formation spécifique au sein de l’AFPMA au printemps 2020. Ainsi il a partagé sur les détails de ses pratiques, choix techniques et matériaux employés. Il a insisté sur le fait que la méthode présentée n’était ni la seule, ni la meilleure mais un exemple parmi d’autres modes constructifs.

Le chantier présenté était un poêle à bois à accumulation réalisé avec le client en juillet 2019. Foyer de type « Grundofen » autrichien de 5kW sur 12h (20kg de bois par flambée) avec une chambre de combustion de type UZ37 (combustion dite « sur sole » avec injections d’air latérales en plusieurs nappes permettant d’améliorer la qualité de combustion). Dimensionnement selon la norme NF EN 15544. La méthode constructive en « double parois ». L’ergonomie intégrait une banquette à quart tournant et la finition avec un enduit fin à la chaux teinté dans la masse, plinthe et couvercle en grès.


Vital pour MV Habitation nous a présenté son nouveau support de foyer multifonction préfabriqué acier d’inspiration « Ortner ». En complément des photos envoyées pour annoncer l’intervention aux rencontres, la présentation visio a consisté à découvrir la modélisation 3D afin de procéder à la construction virtuelle du foyer.

La gamme PNO/VTO se décline en 4 modèles de 8/15/25/40 kg de charge de bois. Les 2 premiers existent en version cuisinière (gamme PNO pour Pianoven). Un foyer est ainsi monté en 1 journée à 2 pour le plus gros modèle (VTO40).

Il s’agit d’un support acier qui comprend :

  • des pieds réglables pour mise de niveau,
  • un caisson cendrier pour combustion sur grille intégrant un dispositif de réglage d’air innovant « toutes positions sur une seul manette » (OFF/BOOST/air primaire seul/air secondaire seul). Ceci permet de s’adapter à tout type de combustible, de réduire les braises efficacement, et de se passer d’un clapet de mise à l’arrêt et d’un raccordement direct sur l’air extérieur (simple débouché de l’air sous le caisson). Il comprend également    
  • un cadre support de porte qui permet de s’affranchir des problèmes liés à l’installation des portes. Ce cadre est équipé d’une amenée d’air en haut de porte pour un effet nappe d’air qui garde la vitre propre.

La paroi externe du cœur est bâtie en dalles HBO puis cerclée autour des 4 pieds qui se prolongent en cornières d’angles. La paroi interne est une garniture posée à sec et remplaçable aisément. Le dispositif d’injection d’air en profilés acier remplace les modules WGS pour un coût très inférieur, avec optimisation du préchauffage de l’air par ajout d’isolant en face arrière.

Les foyers de la gamme pourront être commandés tout équipés (pièces métalliques + briques pré découpées + équipements) pour les autoconstructeurs. Ou support seul pour les professionnels qui souhaitent approvisionner eux-mêmes les dalles HBO et autres équipements. Une formation destinée aux premiers est d’ores et déjà planifiée dans les locaux de l’entreprise.

À terme, le foyer pourrait être testé et normalisé pour répondre aux problématiques de certification des performances.


1 poêle, 2 modes constructifs, 3 méthodes de calcul, calcul de dimensionnement / comparaison des résultats, par Aurélien GERMAIN-THOMAS , artisan poêlier, maçon fumiste dans la Creuse.

Cette présentation d’un poêle de masse dans une salle d’attente d’une maison médicale, un ERP, a pu permettre de retracer les différentes étapes de la conception du projet : les envies des clients, les contraintes à respecter et l’harmonie architecturale du bâtiment.

Après cette partie étude, les photos en chantier ont fait découvrir les deux modes constructifs utilisés. La partie moderne s’inscrit avec la construction d’un foyer type UZ37/eco+, avec les fentes d’arrivée d’air, des habillages désolidarisés. La partie traditionnelle s’exprime avec la brique montée à l’argile et les chicanes collées contre l’habillage dans la deuxième partie du circuit.

Suite à la formation “calcul et dimensionnement d’un poêle de masse”, organisée par l’AFPMA en 2020, ce poêle a été passé à travers trois méthodes de calcul. On a ainsi pu comparer les résultats entre la simple traduction dans une feuille de calcule de la EN 15544, une feuille de calcul améliorée et le logiciel basic 2+. Les résultats sont au final assez similaires.


Oliver Kreuser, Terre des feux, présente la construction d’un accumulateur derrière un poêle Jotul de 12kw.

Pour Oliver, ce type d’association (poêle en fonte et accumulateur maçonné) n’est pas une première. Il l’a déjà réalisé, notamment pour lui-même et a pu constater que cela fonctionnait très bien (à condition de trouver un bon poêle, résistant, de préférence ancien parce que mieux conçu et disposant d’arrivée d’air secondaire comme c’est le cas dans le projet proposé qui lui a permis de réemployer le poêle Jotul des clients). Son idée est partie d’un livre allemand (Einfälle statt Abfälle que l’on peut traduire par « Des idées plutôt que des déchets ») dans lequel est décrit comment construire un poêle avec accumulateur derrière un foyer en fonte.

Ce projet s’inscrivait dans une rénovation profonde de la maison (cuisine et salon). Pour la conception de l’accumulateur, Oliver a pu constater que les fumées sortaient à 230° avec l’ancien système. Par expérience, il en a déduit qu’il pouvait faire un banc d’une certaine longueur (selon lui chaque mètre de tirage permet de faire 1m à 1m20 de conduit horizontal). Oliver a fait le choix d’envoyer les fumées les plus chaudes vers la cuisine pour les ramener ensuite dans un long banc chauffant qui n’est pas de la même hauteur partout pour respecter une niche que le client souhaitait avoir près du poêle. La finition est en enduit terre et carreaux de schiste collés directement sur le banc.

Avec une isolation du sol et un changement des huisseries, le client dit utiliser seulement 1/3 du bois qu’il utilisait avant la transformation.


Ces deux jours de « rencontres » en visio-conférence avaient été anticipés grâce au tutoriel de Damien Lehman, invitant les adhérents à un apéro-visio qui a permis de se familiariser avec l’outil et a bien motivé les troupes pour les assemblées générales et les diverses conférences proposées sur ces deux jours.

Ces rencontres ont permis d’apprendre de nouvelles choses, d’échanger sur les pratiques de chacun, de débattre sur certains points juridiques et d’élaborer de nouveaux projets collectifs. C’est le cas par exemple de la proposition de Stefan Polatschek de mettre en place des rendez-vous en visio sur le design qui a émergé suite à la présentation d’Aurélien Germain-Thomas. Ces rendez-vous ont été mis en place dès le mois d’octobre et sont ouverts à tous les membres de l’association, 2 mardis par mois.

Catégories : Vie de l'asso